Écrit second

Par 12 janvier 2018 Écrits

Préambule:

Amis lecteurs,après une vision plutôt sombre de ce que l’homme peut infliger à son semblable dans ses accès de folie meurtrière(Et encore est-elle de peu de poids face à la réalité de ce qui se produit encore un peu partout dans le monde!),en voici une autre qui,je l’espère,saura par contraste atténuer l’éventuel malaise suscité par la précédente.
Quelles que soient vos convictions d’ordre spirituel et même si vous prétendez n’en point avoir-ce qui constitue aussi une conviction!-peut-être entrerez-vous en résonance avec ce qui suit:

 

La voix

A l’origine est l’Incréé,
Un néant sans couleur ni forme
D’où naissent les idées
Et où dorment
Les concepts ,les lois
Qui régissent l’ici-bas.

Je l’imagine gris
Comme un nuage de cendres,
Comme un ciel de décembre
Omniprésent et infini.

Dans cet espace désert
Se fit entendre une voix…
Que disait cette voix
Dont l’écho envahit l’univers?

Elle disait:
« Ceci est une étoile,
Ceci est la terre
Ceci est une pierre »
Alors se déchira le voile.

Aux choses elle donna la norme,
Extirpant des limbes informes
Toute la matière en devenir,
La passé,le présent et l’avenir.

Mais pour que la vie s’exacerbe
Le nom ne suffit pas…
Alors la voix créa le verbe
Et la matière s’anima.

Les soleils se mirent à briller
Les planètes à tourner.
L’univers commença son expansion.
Tel un coeur qui bat à l’unisson.

A qui appartient cette voix?
Je ne saurais le dire
Mais je sais qu’elle est là
Comme un amical murmure
Qui berce nos âmes
D’un chant doux
Et nous accompagne
D’un bout à l’autre bout.

Et dansent les corpuscules
Dans un ciel désormais étoilé!!
Les aurores et les crépuscules
Se succédant à perpétuité!!

Plus jamais ne sera seul
Qui a les astres pour compagnons.
De la naissance jusqu’au linceul,
L’univers est à sa disposition.

Écoutez les ruisseaux chanter,
Les oiseaux gazouiller.
Écoutez le bruissement
Des feuilles au vent.

Ouvrez les portes de votre âme!
Sentez-vous ce souffle
Qui parcourt la tràme
Par delà les gouffres?

Oh!Esprit créateur,
Je perçois ta présence
Et goûte à ton essence
En la beauté des fleurs,
Des mers,des rivières,
Des forêts et des déserts…

Laurent alias lorenzo

Article suivant